la magie de l'elfe blanche

magie blanche, méditation, bien être
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Les dangers du voyage astral

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
l'elfe blanche
Admin
Admin


Nombre de messages : 302
Localisation : entre le ciel et l'eau
Date d'inscription : 25/08/2005

MessageSujet: Les dangers du voyage astral   Ven 4 Nov - 5:40

dangers de la projection astrale
Le lundi 11 avril 2005 par Kalonek

Un article sous forme de questions/réponses faisant la lumière sur les nombreux stéréotypes dont on affuble la pratique de l’expérience astrale.


Il est apparu au cours des mes premières recherches sur la projection astrale il y a un certain temps de cela que de nombreuses personnes craignaient une grande quantité de dangers divers en EHC, tel mourir, voir son corps possédé par une entité néfaste à son retour, avoir son cordon d’argent tranché, ne plus pouvoir revenir etc. Cet état de fait m’a beaucoup étonné car moi même la pratiquant depuis peu alors (malgré aucune sortie complète à l’époque), je n’avais encore jamais craint un quelconque danger, voyant cela comme une pratique des plus sûrs, sans plus de risque que d’aller dormir. On pourra dire que j’étais inconscient, je crois plutôt qu’instinctivement j’avais cerné la vraie nature de la projection astrale. Mes recherches ultérieures et expériences personnelles m’ont prouvé que j’étais dans le vrai dès le début : il n’y a absolument aucun risque de mort par la projection elle-même et tout ce qui peut se dérouler durant l’expérience.

Dès lors, me direz vous, d’où proviennent toutes ces craintes, elles ont bien un fondement ? Certes, la base sur laquelle s’est forgée cette sombre mythologie autour de la projection astrale vient tout simplement de l’incompréhension du phénomène, par ceux même qui la pratique entre autre. La masse est partie avec des a priori sur ce qui se passait lors d’un voyage astral, stéréotypes issues de la tradition chrétienne en grande partie, qui divise le corps en un organisme physique et une âme, le premier servant de “récipient” au second. Avec ces données simplifiées à l’extrême, on ne pouvait aboutir qu’à une conclusion erronée.

Ainsi, couramment, on peut lire et entendre dire qu’il faut se protéger lors d’une projection astrale par quelque obscur rituel, que c’est une pratique extrêmement dangereuse pour le novice où l’on risque à tout instant d’être possédé physiquement et ainsi de rester “coincé” dans l’astral ou pire, se voir attaquer sans aucune raison par un vil diablotin qui s’empressera de couper notre cordon d’argent dans toute sa malice, ce qui nous mènera inévitablement à la mort physique et à l’errance éternelle dans les limbes de l’astral ... ! Cher lecteur, tout ceci n’est qu’un ramassis d’ignorance, de préjugés et de peurs infondées face à un monde inconnu. On remarquera d’ailleurs que ce sont souvent ceux là même qui ne la pratiquent pas qui dissuadent les autres d’essayer en relatant encore et encore les mêmes idioties, par jalousie peut-être face à ceux qui sont toujours en vie (soit 100% des projecteurs) après avoir tenté l’effrayante aventure ... ?

Quoi qu’il en soit, je vais donc m’efforcer dans cet article, le premier en français, qui sait, d’expliquer une bonne fois pour toute que la projection astrale ne peut mener qu’à du positif et que toutes les atrocités dont on la stigmatise si couramment sont totalement infondées. Pour cela je vais procéder par un système de questions (qu’on m’a posées ou que j’ai lues) auxquelles je répondrai par une explication démontrant le non-fondé de la chose. Si vous avez d’autres questions ou craintes, n’hésitez par à m’écrire.

La projection astrale est un don, dès lors on ne peut y parvenir si l’on n’en fait pas l’expérience naturellement. Tenter l’inverse serait aller contre-nature, avec les conséquences négatives qui s’ensuivent.

Faux et archi-faux ! Il faut comprendre que nous faisons une projection toutes les nuits, chaque fois que nous dormons. Cela est vrai pour tout le monde. En effet, du fait d’une grande relaxation physique et mentale (qui nous permet de dormir), le corps énergétique se relâche pour emmagasiner des réserves d’énergie et permet ainsi la libération du corps astral qui est créé par le corps éthérique pendant notre phase d’endormissement. Nous flottons alors au dessus de notre corps physique, souvent dans la même position que lui à quelques centimètres dans les airs. Certains matins, au moment du réveil, chacun ou presque a déjà fait l’expérience de se sentir tomber pendant une seconde et sursauter dans son lit. C’est le corps astral qui est brutalement réaspiré face à ce réveil imprévu. La projection astrale n’est rien d’autre que provoquer volontairement le “sommeil” du corps physique (ses manifestations du moins) et se “transférer” dans son corps astral. Ainsi tout le monde a la capacité naturelle d’en faire l’expérience, il faut simplement s’entraîner un peu pour le faire à partir du stade de veille, comme un enfant apprendrait à marcher.

Durant ma projection astrale, je laisse mon corps vide derrière moi et n’importe quelle entité peut le posséder, ce qui rend cette pratique trop dangereuse.

De nouveau, une aberration totale due à une incompréhension des mécanismes de la projection. Pour cela un brin d’explication supplémentaire s’impose. Lors d’une décorporation, il n’est aucunement question de sortir réellement de son corps, d’utiliser son âme pour voyager dans les autres plans en laissant un corps vide comme une coquille. Rien de tout cela, bien au contraire. Il faut comprendre à la base que le seul moment où nous quitterons complètement notre corps c’est lors de notre mort physique, de façon à ne plus avoir de lien avec lui et pouvoir évoluer vers les plans supérieurs. Mais une projection astrale n’a que très peu de rapport avec cela. En effet, lorsque nous tentons une projection, voici ce qui se passe réellement : dans un premier temps, la pression exercée mentalement sur notre corps éthérique force le corps à s’endormir rapidement, nous laissant toutefois conscient. Cela fait, ce même corps éthérique va s’étendre au delà de nos limites physique (jusqu’à une dizaine de centimètres environ) et la pression mentale va le forcer à créer avec ses réserves d’énergie le corps astral (on sent ce processus par les vibrations/bourdonnements importants dans tout le corps physique à ce moment là). Le corps astral va posséder un copie exacte de notre mental, c’est à dire qu’il va penser comme nous, avoir nos souvenirs, notre personnalité, notre conscience ... Mais nous restons toujours dans notre corps pendant cela ! Là est toute l’astuce (si on peut appeler cela ainsi) : nous ne quittons jamais notre corps mais nous projetons un double astral, un autre moi-même ! Ce double astral va ainsi pouvoir faire ce qu’il veut dans l’astral, en étant toujours relié par le cordon d’argent à notre corps physique où nous nous trouvons toujours simultanément ! Ce qui est le plus complexe à imaginer mais qui est en fait très simple à expérimenter, c’est que ce double est nous-mêmes en même temps que nous sommes dans notre corps physique, ce n’est pas un autre moi séparé, je peux choisir d’avoir le point de vue de mon corps physique allongé, en transe avec les yeux fermés, ou bien de transférer ce point de vue à mon corps astral. Le fait est toutefois que notre cerveau physique ne peut enregistrer simultanément deux souvenirs pour un même instant donné. Le but est donc de concentrer son attention sur le corps astral de façon à ne plus avoir le point de vue du corps physique. Ainsi on contrôle son double librement, mais nous sommes toujours dans notre corps, et dès lors il n’y a plus aucun risque de possession ou quoi que ce soit car nous ne quittons notre corps à aucun moment. Au moment du retour du corps astral dans le corps physique, ce sont ses souvenirs qui prévaudront sur ceux du corps physique et on ne se souviendra alors plus de ce que le corps physique à fait ou pensé pendant toute l’expérience. Ce qui fait que le projecteur non-averti pourra croire à tort qu’il a laissé son corps vide et sans protection pendant toute la durée de l’expérience, mais il n’en est comme je viens de l’expliquer rien.

Si mon corps astral est détruit/ si mon cordon d’argent est coupé/si je n’arrive pas à revenir je meurs.

J’ai choisi de réunir ces trois questions car elles relèvent de le même idée préconçue, celle que l’on peut mourir d’une façon ou d’une autre en EHC, ce qui se rattache en partie à la question précédente, car on croit être une entité séparée de son corps physique. D’une part, si le corps astral venait à être détruit d’une façon ou d’une autre (ce qui est impossible, je vais l’expliquer par la suite), vous perdriez simplement la connexion soudainement et vous retrouveriez instantanément dans votre corps physique, car comme je l’ai dit on ne le quitte jamais. Donc quoi qu’il arrive à votre corps astral vous êtes toujours en même temps en sécurité dans votre corps physique. D’autre part, et c’est là le véritable point, il faut savoir que le corps astral est absolument invulnérable, il ne peut en aucune manière être détruit. Dans le cas où il y aurait vraiment un énorme problème et qu’il perde de l’énergie (comme par une “blessure”), il existe un système de sécurité qui le ramènerait en une fraction de seconde dans votre corps physique, où qu’il se trouve et sans aucun moyen de le retenir (de vous même ou par une force extérieure). Ainsi aucun risque de ce côté là. Ensuite, le cordon d’argent, qui agit réellement comme un cordon ombilical, est lui aussi invulnérable et extensible à l’infini. En allant assez loin de son corps il peut devenir aussi fin qu’un fil d’aiguille, mais n’en est pas moins indestructible. C’est lui qui permet à la sécurité dont je parle plus haut d’exister, car il agit alors comme un élastique qui vous tire brutalement dans votre corps physique. C’est également pour cela, et c’est le dernier point, que vous ne pouvez en aucune manière rester coincé dehors. Il suffit de se concentrer pour ressentir son corps physique et le remuer légèrement (les extrémités suffisent) pour ramener automatiquement le corps astral dans votre corps physique. Ainsi la pratique de la projection apparaît, vous en conviendrez, beaucoup plus sûre que ce qu’on en dit.

J’ai des séquelles physiques suite à mon entraînement à la projection (migraines, douleurs localisées, peaux mortes sur les mains notamment etc.). Cela dérègle-t’il mon organisme ?

Comme je l’ai expliqué, la projection astrale est une faculté tout à fait naturelle et chacun d’entre nous en fait l’expérience des milliers de fois pendant la nuit, seulement ne s’en souvient plus ou ne parvient pas à devenir conscient pendant ces phases. Les quelques problèmes cités dans la question ne sont pas liés directement à la projection elle-même mais au développement de votre corps énergétique, et cela est bon signe même si parfois ennuyeux. Toutefois des projections sans entraînement énergétique ne produiront rien de tout cela, et dans le cas d’un développement énergétique poussé et sérieux, cela n’apparaîtra pas nécessairement et au pire ne durera que de quelques jours à quelques semaines au tout début, signe que vous aviez des blocages énergétiques qui sont en passe d’être soignés. C’est un très maigre prix à payer (parfois seulement je le répète, ce n’est pas obligatoire mais dépend de votre développement naturel) par rapport à ce que cela rapporte par la suite.

J’ai peur de rencontrer des entités dans l’astral, on dit qu’elles peuvent m’attaquer.

L’astral est comme sur Terre : il y a des bons, des neutres et des moins bons. Si une entité est accostée de façon polie et honnête (sans arrière pensée), elle n’a aucune raison de ne pas l’être avec vous. Sauf bien entendu dans le cas d’une entité négative, mais ne nous voilons pas la face, contrairement à ce qu’on en dit il est très rare d’en rencontrer de réellement dangereuses dans toute sa vie de projecteur. Et si c’est le cas, rien ne nous empêche de faire comme ici-bas : prendre ses jambes à son cou ! Et c’est d’autant plus facile quand on peut voler et changer de plan rien qu’en y pensant ! Donc il ne faut pas s’inquiéter outre mesure de cela. Faire une projection astrale ne change pas énormément d’aller marcher dans une ville inconnue, les gens sont souvent indifférents, peuvent être agréables avec vous, mais aussi moins agréables si vous tombez sur la mauvaise personne. Donc le mieux dans tous les cas lors d’une projection est de s’occuper de ses affaires, comme le font les autres entités rencontrées (elles semblent souvent avoir un agenda bien rempli et ont d’autre chose à faire que de vous parler ou de rentrer en contact). Vous verrez de plus que l’astral, malgré une importante population indigène dans de nombreux sous-plans, est tellement vaste (et je crois légitimement infini) qu’il est tout de même rare de rencontrer une autre entité, et encore plus un autre projecteur. Vous serez donc relativement seuls et à votre aise. Agissez donc avec raison, comme vous le feriez dans une ville inconnue pour reprendre ma métaphore.

Si j’ai trop peur, mes craintes vont se matérialiser et m’attaquer.

Oui, la peur est votre plus grand ennemi en projection, car l’environnement astral est extrêmement sensible à la pensée, et dès lors être trop fixé sur quelque chose de mauvais finira par le faire apparaître. Si vous êtes persuadé que vous allez rencontrer un démon cornu une fois dehors et que vous ne pouvez pas vous enlever cette idée de la tête, et dès la sortie commencerez à regarder de partout pendant plusieurs minutes pour vous assurer que vous aviez raison, il y a un certain risque que vous le voyez débouler avec sa fourche. Toutefois il est seulement créé par votre imagination, et en cela ne peut rien vous faire, il se contentera de vous effrayer, de hurler différents propos pour vous faire peur etc., tout simplement parce qu’il n’a aucune existence palpable, c’est vous même qui le faites agir. Ainsi il est important d’arriver à contrôler un minimum son mental avant de tenter une projection, non que ce genre de chose soit dangereuse, bien au contraire, mais cela fait perdre du temps précieux une fois dehors. Il est tout de même possible de voir une telle pensée surgir au début sans que rien n’apparaisse bien entendu, c’est seulement dans le cas où vous êtes obnubilé par votre peur. A chaque projection je m’assure toujours dans un premier temps qu’il n’y a rien dans ma chambre puis vaque à mes occupations. Toutefois il est bon de savoir qu’une peur véritablement trop excessive peut attirer de véritables entités négatives, qui ne feront qu’augmenter la peur de jeune projecteur ce qui en attirera encore plus etc. Si les choses se gâtent trop, retournez dans votre corps. Ces entités ne sont souvent que l’équivalent de nos insectes qui se nourrissent de notre énergie, mais leur “technique d’attaque” est d’effrayer l’adversaire en prenant un aspect terrifiant alors qu’elles n’ont aucun véritable pouvoir de lui faire du mal. Si vous parvenez à changer cette peur en colère (dans le cas improbable où vous seriez dans cette situation), utilisez votre faculté créative en vous imaginant et vous sentant devenir énorme et encore plus terrifiant à votre tour, cela suffira à les chasser.


source Astralsight.com

_________________
la magie est en chacun de nos gestes
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://elfeblanche.zikforum.com
 
Les dangers du voyage astral
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les dangers du voyage astral - Monique Mathieu
» Pierres pour le voyage astral
» NDE et voyage astral
» EMI et voyage astral
» rapide voyage astral

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
la magie de l'elfe blanche :: Hypnose-
Sauter vers: